Abcédaire d'un été agité

R comme Rentrée
La rentrée est de retour, marronnier par excellence, nous n'échapperons pas aux conseils pour bien préparer les enfants à leur retour dans l'école, ni aux trucs et astuces pour mieux retrouver ses collègues et son patron au bureau.

La rentrée syndicale est-elle prête ?

B de Bataclan à Burkini
Bon d'accord c'est la rentrée et une nouvelle ligne droite se prépare. Rentrée syndicale, rentrée politique, des primaires primaires, des rentrées littéraires, des élections américaines et un retour un an après le 13 novembre au Bataclan. Un nouvel attentat serait dans la séquence des primaires une nouvelle victoire des terroristes, je ne souhaite évidemment qu'une chose que cela n'arrive pas. 

Sur la côte d'Azur une forme d'hystérisation est à nouveau apparue durant l'été. Le Burkini est venu défier les lois de la raisons. Réactions sur réactions à chaud, sans recul, sans retenue. Il faut dire que l'attentat de Nice a échauffé les esprits. 

A pour Amalgame et Arrêté
Quand les esprits échauffés surchauffent et vacillent dans la peur et la douleur les amalgames poussent comme des champignons.

Dans ces deux attentats, je n'oublie pas les autres qui nous touchent ici ou ailleurs, mais ces deux là sont les plus importants en nombre de victimes sur le territoire national. Ils ont donc marqués à raison l'opinion publique et politique. Donc un arrêté anti-burkini, puis deux puis trois et quatre... avec l'impression qu'il y aura eu cet été plus de burkinis que de méduses. Bientôt il y aura des arrêtés anti migrants c’est juste une question de temps.

D de Décalé
Durant cet été entre deux médailles olympiques et un match de foot, j'ai profité de mon adhésion au pôle emploi pour faire le point, lire, écouter, regarder. Prendre un peu le temps. Allant même à me "déconnecter". Et je me suis senti décalé. Décalé par les proportions de "l'information", décalé par le creux des propos décontextualisés. 

E dans l'Embarras
L'affaire du Burkini m'a profondément gênée. Elle m'a mis dans l'embarras. D'un côté lorsque "l'affaire" a été présentée dans sa version association "privatisant" une piscine pour réserver l'espace aux femmes désirant se baigner en burkini, j'ai ressenti une gêne. Cette gêne elle est profondément ancrée dans une incompréhension de devoir se baigner "couvert". Pourquoi les femmes ressentiraient elles cette gêne et pas nous les hommes. Pourquoi n'irions pas nous aussi nous couvrir pour nous baigner. J'ai d'abord cru au caractère religieux du Burkini. Mais ce n'est pas si simple. Et c'est bien pour cela que le recul est nécessaire. Le burkini n'est pas créé par le religieux, mais bien par une société australienne. Mais le religieux intervient dans l'interprétation que font les femmes (les hommes) dans leur environnement et voient dans le maillot intégral une façon de pouvoir suivre des préceptes inculqués par la famille ou tout simplement le milieu de la religion. 

L se dit Laïc
Dans ma culture, dans mon éducation et dans ma croyance, la laïcité n'est pas le rejet de la religion ou du fait religieux. Elle est l'intégration des valeurs de notre démocratie basée sur les valeurs universelles des droits de l'homme. De ce fait en découle l'égalité entre les sexes, l'autonomie individuelle et l'absence de privilèges ou de différences face au droit du fait de la religion, ethnie ou nationalité. De ce fait aussi, le religieux passe après le droit "universel" mais ne se dissout pas, ne disparaît pas. 

S comme Sisco ou San Fransisco (les rues de..)
Puis en Corse, c'est une bagarre générale qui se déclare, la tension médiatique monte, encore une fois les déclarations sont plus rapides que les faits confirmés. Sisco. Sisco restera comme un épisode des rues de San Fransisco une bagarre, une tension des rumeurs, des déclarations hallucinantes de part et d'autre pour une guerre de territoire sur la plage. Aujourd’hui j’ai lu que le maire d’une commune corse avait demandé au maire de Sisco d’expulser tous les maghrébins. Ce maire a été retrouvé mort, aujourd’hui donc, dans un accident de voiture, avec dans ladite voiture un pistolet et 104.000 €uros en liquide.

M le Maudit Mépris
Nous vivons une époque Maudite, à moins que ce soit l’homme qui soit maudit passant des pires horreurs puis après une rémission se prépare à rechuter dans l’innommable. Dans nouvelle vague de Haine le Mépris est réciproque entre élites et les autres les biens pensants et les autres, les autres et les uns. C’est vrai que les uns et les autres font tout pour se haïr. Ils ne se parlent plus ils ne s’écoutent plus. Tais toi tu ne sais rien. C’est vrai c’est plus facile le mépris, ça évite d’essayer de comprendre, c’est un peu le début de l’obscurantisme ?

P Propaganda de ma Playlist et de Pokémon 
La propagande finit toujours par payer. On se dit insensible à la pub, mon œil droit finit toujours par regarder avec mon œil gauche si mon œil gauche lui dit de regarder. A force d’entendre les messages contre l’immigration le FN arrive à faire l'amalgame avec les attentats pour nous dire, je voua l'avais bien dit. Comme avec les enfants à qui on dit attention, attention et puis un jour arrive, oui badaboum ça arrive, je l'avais bien dit.

Heureusement l'été permet à chacun de retourner à ses plaisirs. Liste de lecture de Foenkinos à Asimov, en passant par Franzen et en prime le dernier Millémnium. C'est fou quand même de penser à quel point la notion de contrôle, de surveillance revient dans les romans. Que ce soit dans Asimov avec les robots, ou Franken dans un roman au parcours surprenant du journalisme citoyen au lanceur d'alerte sur fond d'histoire de la chute de la RDA à Wikileaks. On y voit toujours en fond la propagande de nos époques, le culte de la transparence pour un monde meilleur, mais meilleur pour qui.
Tiens d'ailleurs les Pokémons en débarquant dans les rues de nos villes et villages ne nous amènent ils pas dans une autre forme de surveillance sous la forme des partages de données par une intrusion de plus en plus forte de l'entreprise dans le renseignement sur nos habitudes de connectés ? N'est-il pas de plus en plus gênant de voir des entreprises privées s'octroyer nos données individuelles et collectives pour occuper et exploiter l'espace public ?  

M pour Macron
Macron a (enfin) quitté le gouvernement. Feu de paille, mouvement de fond ? L'avenir est pour lui incertain, et la seule certitude c'est que les brahmanes de la politique font tout faire pour le torpiller. Et dire que la présidentielle est en avril..., ça va faire beaucoup de torpilles ça non ?

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Peut-on refuser les calendriers des étrennes ?

Minecraft un jeu pour enfant qui propose des personnages d'Hitler

Faire de la politique sans étiquette : la République 2.0