Anonymous : Robins du Web ou CyBen Laden de la Toile ?? ?

Revendiquer derrière un masque - self portrait anonyme par myself
C'est maintenant une guerre sans merci qui vient de débuter. La fermeture de Megauplaod par le FBI a été suivie d'attaques des pirates du web envers les principaux sites représentants "la loi" pour bloquer ces sites, sans les détruire, paraît-il. Ainsi l'Elysée qui s'est félicitée de l'action du FBI a vu son site internet piraté.

D'un côté les autorités élues, défendent le droit d'auteur et la propriété intellectuelle, de l'autres, des "Anonymes" au nom de la liberté défendent le droit de tout télécharger gratuitement.

Si le débat mérite d'avoir lieu, la riposte des "Anonymous" est d'un point de vue du droit absolument illégale.Manifestations et grèves se déroulent dans le respect de règles et toujours à visage découvert. Ce qui oblige chacun à réfléchir avant de s'engager. Les Anonymes utilisent eux des machines qui ne leur appartiennent pas pour "attaquer" d'autres sites. Par ailleurs, ils ont le droit de revendiquer, de s'exprimer, c'est la liberté d'expression chère aux internautes. S'attaquer aux symboles de la démocratie revêt en fait une forme perverse de terrorisme, car il s'agit dans les faits d'une forme de terreur, si tu n'es pas d'accord avec moi j'ai les moyens de paralyser ton économie en bloquant des sites stratégiques. Je le fais au nom de mes valeurs, et au nom des autres. 

Et qu'on ne vienne pas me dire que le fauchage de champs OGM par José Bové est du même ordre, car même si cela est répréhensible, José Bové assume ses actes devant les caméras. Le Collectif Anonyme répond à une autre logique qui semble "fun" pour les Geeks, mais qui revêt néanmoins un caractère nouveau. Ce ne sont pas des Robins des Bois, ils ne luttent pas contre une dictature, la démocratie fonctionne, pas toujours bien, mais elle fonctionne. Au contraire, ce genre d'acte renforce les politiques répressives et menace à terme nos libertés individuelles. Car la liberté individuelle ce n'est pas profiter du travail des autres. Un film, une musique, une photographie nécessitent du travail. Le téléchargement illégal enrichit d'autres personnes que les auteurs. Et s'il faut repenser la propriété intellectuelle cela mérite un débat de fond, qui va du droit d'auteur aux brevets afin d'éviter que ces "droits" ne se transforment en rente, en particulier pour tout ce qui concerne les semences et les sciences de la vie. Les vrais combats sont là, les Anonymous défendent uniquement leur goût du pouvoir. Dans une manif deux gars masqués tiennent une pancarte sur laquelle ils disent que les Anonymous ne sont pas des terroristes, désolé les gars, mais décider de bloquer un site sans en avoir la légitimité démocratique, c'est comme de décider que mon pote Tunisien ne peut pas avoir d'emploi parce qu'il n'irait pas à la mosquée, et c'est bien le début de la terreur...


.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Peut-on refuser les calendriers des étrennes ?

Faire de la politique sans étiquette : la République 2.0

Pétition : En 2017 abstenez vous pour ré-inventer la démocratie