Yriche Coffee revient après plus d'un an d'absence

Certes rien ne dit que l'Yriche Coffee ouvrira régulièrement, mais il me semble qu'en ces temps difficiles l'Yriche Coffee peut être un bon point de rencontres et d'échanges d'idées.

Face aux théories en tout genre, reprendre des repères n'est pas aisé. Extrême droite, extrême gauche, ultra-libéraux, ultra-écolos, les ultras fleurissent souvent sur la base d'un semblant de bon sens qui nous entraîne malheureusement loin de la raison.

A nouveau les bourses dévissent, comme en 2008, la crise des subprimes a révélé au monde le problème de fond qui est le déséquilibre budgétaire de la planète : pays occidentaux endettés aux balances commerciales déficitaires qui alimentent les croissances des pays émergents.

Cela est caricatural, car évidemment le cheminement est plus complexe, car les enjeux locaux ou nationaux se télescopent avec les enjeux internationaux.

Dans le même temps :

  • les experts en décroissance se doivent bien d'admettre que passer d'un système à un autre ne peut pas se faire sans dégâts et paupérisation des populations,
  • les experts en anti-européanisme que l'absence de gouvernance européenne élue démocratiquement et donc l'absence de fédéralisme européen est une voie sans issue dont il faut sortir,
  • les experts en sortie de l'€uro que personne en dehors d'une ultra minorité ne trouve vraiment cette solution viable pour l'économie locale
La crise de 2008 nous a fait prendre conscience que la vie à crédit n'est pas possible indéfiniment. En 2011 la pression est donc forte pour que les déséquilibres soit modifiés. Le tout est de savoir si cela se fera dans la coopération ou dans le conflit.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Peut-on refuser les calendriers des étrennes ?

Minecraft un jeu pour enfant qui propose des personnages d'Hitler

Faire de la politique sans étiquette : la République 2.0