Rupture de GO

Petite affichette sur la pompe à essence ce soir, en sortant du travail, jauge presque vide, pas de bol, plus de gasoil ! 
Après le Cora d'Alès, c'est le Leclerc qui affiche "rupture GO", je vais pas faire le tour de la ville quand même ? Direction la maison, on verra bien demain, sur la route, la Total est ouverte ! Deux voitures devant, principe de précaution faire la queue. 

Bonne trouvaille cette idée de créer de la pénurie artificielle. Maintenant j'écris que j'ai presque manqué de gasoil, la radio et la télé reprennent l'information que telle ou telle station est prise d'assaut, puis petit à petit, principe de précaution toujours, chacun de peur de manquer, sur-consomme sur-stocke un peu, asséchant les stations.... Il resterait que la moitié des cuves pleines à Marseille.

Bientôt plus de pétrole, et si c'était ça l'avenir ?

A moins que mais bien sûr, au contraire, il faut la préserver l'industrie pétrolière, pourvoyeuse d'emplois, de richesses, de produits finis. Rien compris encore, c'est la faute à Total, qui veut fermer une raffinerie sans promettre de ne pas fermer les autres, mais qui ne ferme pas vraiment puisqu'il n'y a pas de licenciement. 

Bon allez tu payes, faut que je me rentre chez moi regarder le journal voir comment ça se passe ailleurs.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Peut-on refuser les calendriers des étrennes ?

Faire de la politique sans étiquette : la République 2.0

Pétition : En 2017 abstenez vous pour ré-inventer la démocratie