Pourquoi les élections européennes n'intéressent pas les électeurs?

La question fait le tour des rédactions, qui invitent une quantité d'experts à débattre du sujet souvent avec pertinence, parfois avec moins de pertinence.

Disons le tout de suite, pour le 7 juin il faudra faire encore de la publicité pour inciter les électeurs à se déplacer. Est-ce parce que l'Europe n'intéresse personne?

L'Europe intéresse quand elle concerne les citoyens. Les référendums de 2005, le non Irlandais au traité de Lisbonne, dit traité simplifié, montre à quel point l'Europe est compliquée. Elle est compliquée car ce sont les Etats qui finalement négocient en conseil les orientations de l'Europe.

L'Europe devient intéressante quand des personnalités d'envergure s'en emparent. Sarkozy, lors de la présidence française a fait bouger les lignes, malheureusement pour valider le choix d'une europe politique des chefs de gouvernement, loin finalement d'un Delors qui a incarné l'Europe durant 10 ans et qui fut à l'origine de l'ensemble des grands projets européens. Pas étonnant d'ailleurs que la présidence française fut réussit l'équipe Delors avec à sa tête Jean-Pierre Jouyet, connait par coeur les fonctionnements et l'esprit de l'Europe.

Depuis Delors, rien. L'€uro est la conséquence du traité de Maastricht voté en 1992. En fait si l'Europe s'est élargie et tant mieux en intégrant les pays d'Europe de l'Est. Mais les président des différents commission, Juncker, Prodi et Barroso n'ont pas le poids et la finesse politique nécessaire pour approfondir l'Europe.

L'Europe manque donc de visages, les campagnes s'enlisent dans une logique de vote sanction contre bilan du gouvernement. Cela pourrait bien être le sujet si l'Europe avait une logique politique, mais bizarrement la gauche anglaise est plus à droite que notre parti socialiste (officiellement en tout cas) mais fait parti du même groupe parlementaire européen. Pour faire un programme commun cela devient difficile. Pas de parti européen, pas de président européen, pas de gouvernement européen, pas de "démocratie européenne".

Pourtant l'Europe décide tous les jours de nos vies. Dans le dialogue, dans la négociation et la recherche de compromis. L'identité européenne est présente, chacun se dit européen, europée et français ou français et européen et finalement il y a très peu de personnes qui soient contre l'Europe.

L'Europe de Baroso est critiquée, la directive Bolkenstein fut laminée, le "traité constitutionnel" a su concentrer toutes les inquiètudes, l'€uro et la gestion Trichet ont été vertement attaqués, Maastricht accusé de tous les maux. Pourtant l'€uro nous a éviter une crise majeure entre pays européens en évitant le jeu des dévaluations compétitivies, M. Trichet a su garder le cap et ne pas cèder un pouce de son mandat de banque indépendante, les fameux critères de maastricht évitent les dérives.

Quel intérêt alors de voter pour une Europe qui n'a pas de fiscalité, quel intérêt de voter pour une organisation dont 40% du budget est consacré à l'agriculture qui représente moins de 3% de la population européenne, quel intérêt de voter pour l'Europe quand on ne peut pas identifier ses représentants localement?

L'Europe manque donc d'une dimension, la dimension politique qui permet de populariser une Europe construite par les élites, souvent à bon escient.

Pour atteindre cette Europe politique Newropeans propose Cinq principes directeurs pour un Gouvernement européen

1. Les citoyens européens sont souverains et contrôlent démocratiquement les décisions de l’Union. Le lien entre les individus citoyens et le Gouvernement européen doit être aussi direct que possible pour maximiser le principe de responsabilité. Les citoyens doivent être en mesure de pouvoir sanctionner le Gouvernement par leur vote.

2. Le Gouvernement européen est responsable devant le Parlement européen.

3. La nomination, l’action et le contrôle du Gouvernement européen doivent être aussi transparents que possible pour permettre aux citoyens de comprendre l’Union et ses décisions.

4. Le système européen respecte la diversité des identités européennes, nationales et régionales, tout en encourageant les débats, actions et choix politiques trans-européens. Il doit être fondé sur une claire séparation des compétences entre le niveau européen et les autres niveaux de décision.

5. Le système doit être stable et efficace.

Principes issus du programme Newropeans sur la gouvernance européenne.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Peut-on refuser les calendriers des étrennes ?

Minecraft un jeu pour enfant qui propose des personnages d'Hitler

#Balancetonporc : l'indispensable parole