Obama 100% d'Amérique

A quelques heures des cérémonies d'investiture de Barack Obama, la folie médiatique s'empare du Monde entier autour de celui qui ressemble de plus en plus aux héros des sagas américaines, à la recherche d'un président charismatique, perpétuellement en danger et qui doit en quelques heures sauver et changer le Monde. C'est l'occasion d'analyser le sondage du New York Times et de CBS sur l'état de l'opinion américaine, ses doutes et ses croyances.

Tous les journaux s'inquiètent de l'espoir que le premier noir accédant aux fonctions suprêmes de l'Amérique suscite. A raison.

Les chiffres sont là. A la question êtes vous optimiste ou pessimiste pour les 4 ans de mandat qui commencent les américains plébiscitent Obama avec 79% qui se disent optimistes.

A cette même question pour W. Bush ils n'étaient que 58% à se dire optimiste et 64% lors du premier mandat; Clinton après Bush père (68%) avait débuté à 70% (comme Carter) puis rempilé avec une "cote" d'optimisme de 66%, n'oublions pas Reagan qui avait lui aussi un beau score à 69%. Obama se trouve donc loin devant, très loin devant W... Pas étonnant quand les américains sont 73% à désapprouver la façon dont il a présidé durant les 8 dernières années alors que Clinton avait 68% de "approuvé".

Mais c'est la batterie de réponses qui suivent qui montrent à quel point l'attente que l'on savait forte est énorme.

Les américains considèrent tout d'abord à 68% que la récession va durer 2 ans ou plus, mais ils sont 55% à attendre des résultats d'ici à 2 ans. Et ils ont confiance dans les capacités de leur nouveau président à prendre les bonnes décisions :
  • 82% sont confiants ou très confiants dans ces capacités à résoudre les problèmes économiques,
  • 72% dans ses choix sur la guerre en Irak
  • 68% sur le Moyen-Orient,
  • 76% pour protéger les USA d'une attaque terroriste
A cela s'ajoute leur croyance que l'économie sera meilleure (75%), qu'il y aura la création de "Good jobs" (75%) et des réductions d'impôts (59%) à la fin du mandat d'Obama.

Et on comprend mieux finalement que l'Amérique veut tourner la page Bush et qu'elle place ses espoirs en Obama. Car Bush est décrié :
  • 77% désapprouvent la façon dont il a conduit l'économie durant ses mandats,
  • 71% désapprouvent la conduite du conflit Irakien,
  • et cela reste très partagé 48% contre 47% pour la façon dont il a lutté contre le terrorisme.
Enfin pour 50% des américains Bush a été un mauvais président, un record.

Pour l'instant l'opinion américaine ne voit que deux écueils pour Obama. D'une part son inexpérience pour 12% d'entre eux, d'autre part avec le même 12% le risque qu'il ne finisse pas son mandat...

Et si 5% craignent qu'il ne tienne pas ses promesses, Obama hérite d'une situation exceptionnelle pour réussir un mandat exceptionnel comme les américains en rêvent.

C'es peut être ça aussi le rêve américain : avoir la foi pour retourner les situations les plus difficiles...

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Peut-on refuser les calendriers des étrennes ?

Minecraft un jeu pour enfant qui propose des personnages d'Hitler

#Balancetonporc : l'indispensable parole