Articles

Affichage des articles du novembre, 2008

L'Europe bouée de tous les naufrages?

Image
Surprenante nouvelle lue sur le site de challenge.fr par laquelle nous apprenons que l'Islande pourrait adopter l'€uro comme monnaie sans même demander l'avis de l'Union et sans adhérer même à l'Union Européenne.

L'€uro avec ses critères de Maastricht strictes est devenue une zone économique "saine" justement parce qu'elle a su mettre en place des critères communs à des pays extrêmement différents tant du point de vue de la richesse que des politiques économiques.

Il est donc naturel que des pays soient séduits par l'€uro. Cependant contrairement au dollars, l'€uro n'est pas une arme politique et économique mais bien un instrument de stabilité de la zone Européenne.

Adopter l'€uro c'est adopter les critères de Maastricht, criticables certes, mais qui ont le mérite de mettre chacun sur un pied d'égalité, donc de laisser un maximum de liberté à chacun tant que les limites ne sont pas franchies.

L'Europe ne peut donc pas être …

Bombay : un nouveau cran dans le terrorisme

L'attaque de l'Hotel Taj de Bombay est une nouvelle étape dans le terrorisme international. L'Inde est victime d'attaques terroristes régulières, conflits pseudo religieux souvent.

Ici il apparait évident que les terroristes s'adressent non seulement à l'Inde mais recherchent avant tout une visibilité internationale.

Les revendications ne sont pas pour l'instant claires, le groupe n'est pas connu, mais la violence (plus de 100 tués et plus de 40 otages) est forte, à l'image des attaques à la bombe réalisées en Indonésies ces dernières années.

Quelques soient les revendications cette attaque comme toute agression terroriste est à condamner.

Les images ci-dessous proviennent d'internautes sur place.

Crise économique et systémique

La crise actuelle n'est pas une crise financière qui dégénère. La crise financière est un des éléments d'accentuation de la crise économique, elle même provoquée par deux facteurs principaux, d'une part une économie des pays "riches" qui s'est concentrée sur la consommation au dépend des systèmes productifs, d'autre part le système lui même arrivant à son point de rupture, rupture liée à l'épuisement des ressources et à la prise de conscience mondiale que la planète est menacée par nos modes de vie.

Dans cette angoissante évolution, la tentation est grande de prôner un retour aux valeurs de la gauche et à une mainmise de l'Etat sur l'économie et in fine la finance. S'il faut réguler, il faut aussi sans cesse réformer, c'est à dire réviser les régulations qui vieillissent pour les moderniser ou les supprimer.

Quelle piste suivre? La première sans aucun doute est de vivre l'opportunité de cette crise pour imaginer les produits et servi…