Le Sénat va changer de majorité plus vite que prévu...


C'est l'énorme surprise de cette élection, avec 20 sièges remportés par la gauche, le Sénat risque de basculer en 2011 et non pas en 2014 (selon les résultats des municipales). Bref une rupture du temps, accélerer brutalement, pour cette institution qui se doit de valider et d'agrémenter avec attention nombre de lois.

Dans cette élection, les grands électeurs votent, nombreux sont ceux qui sont "indépendants" sans étiquettes et qui donc envoient là un message fort, fort mécontent de la politique nationale engagée : supression des tribunaux, nouvelle carte militaire, et autres réformes touchant de près ou de loin les collectivités, leurs collectivités.

Car là se joue le scrutin sur les municipalités qui envoient un grand électeur mettre dans l'urne un bulletin. Et visiblement, ces grands électeurs des élus, ne sont pas contents des politiques menées, ils ont donc comme les citoyens protesté avec leurs voix.

Résultat l'UMP devra compter encore plus avec les élus centristes et radicaux pour obtenir une majorité au Sénat. Une perte de monopole...

Commentaires

  1. Point de vue intéressant… La poussée à gauche est certes, plus forte qu'on l'attendait, mais 2011 est loin, et d'ici là, les artistes du redécoupage électoral vont se pencher sur la question. Franchement, je serais éberlué que le sénat bascule un jour à gauche. Ce qui du reste ne changerait rien à son caractère parasitaire dans la république.

    RépondreSupprimer
  2. er Le coucou, j'espère que vous serez éberlué...

    Le Sénat demeure un sénacle étrange dans ce monde moderne, pour autant il n'est pas inutile d'avoir une chambre qui amende des projets politiques fumeux présentés en réponse à des problèmes d'opinion publique...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs...

Posts les plus consultés de ce blog

Peut-on refuser les calendriers des étrennes ?

Faire de la politique sans étiquette : la République 2.0

Pétition : En 2017 abstenez vous pour ré-inventer la démocratie