La politique et les copains


Il paraitrait, que le M. sécurité de la Corse, aurait été limogé pour ne pas avoir protégé correctement la villa de l'ami de notre Président, à savoir M. Clavier (acteur de renom populaire).

Evidemment c'est condamnable, en même temps, ce M. Clavier représente la crème du septième art français.

Plus drôle encore, ce sont les condamnations que chacun a pu prononcer! Le bal de l'hypocrisie politique. Sans doute cela ne se fait pas au même niveau, mais la fréquentation des partis politiques m'a permis de constater que tout le monde essaie d'aider ses "amis" et ses proches et n'hésite pas à monter au créneau pour que le bon droit soit appliqué, qui dans son parti, qui dans sa commune, etc.

Scandale donc, il en faut, la république sans scandale ne serait plus républicaine, mais que d'encre encore une fois, de la part de ceux qui n'arrêtent point de dénoncer la politique de Sarkozy.

Je ne suis pas Sarkozyste, mais agacé de voir que les buzzs se font sur les "interventions" de Hollande et Bayrou à ce sujet. Occasion il est vrai de passer au zapping des médias et internautes à peu de frais.

Bon mais au fond c'est quoi cette affaire?
Cette affaire c'est quand même un problème de terre. Des fascistes corses (ça c'est pour me faire des copains, j'hésitais entre racistes et facistes*) ont occupé la maison de l'acteur célèbre, parce que ce dernier, qui n'est pas corse, a acheté du terrain et installé sa villa, volant la terre, ce maudit pinzu, aux frères corses, qui nationalistes et écologistes réunis pour la bonne cause, sont prêts à mener des actions pour établir un nouveau droit d'occupation du sol lié au droit du sang.

La corse est une terre à part, plus sensible aux humeurs des uns et des autres, et ce pauvre M. Sécurité est sanctionné, erreur d'appréciation déclare le minitère. Et oui il faut bien le savoir, l'erreur d'appréciation est moins grave avec les inconnus qu'avec les célébrités, et çà il faut vraiment l'apprécier.

*Nota : peut être m'égare je en traitant ces militants de facistes ou racistes, mais que voulez vous depuis que j'ai entendu sur RMC l'un des activistes nationaliste réclamé le droit du sang ou 20 ans de vie insulaire pour avoir le droit de faire construire sur le territoire corse je me dis que vraiment il y en a qui tournent pas rond... Ce n'est généralement que le premier pas vers une ostracisation des autres.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Peut-on refuser les calendriers des étrennes ?

Faire de la politique sans étiquette : la République 2.0

Pétition : En 2017 abstenez vous pour ré-inventer la démocratie