G8 en 2008 : le pouvoir change de main


C'est le fait le plus marquant de l'année. La rupture tant redoutée vient de se produire, les pays occidentaux sont renvoyés dans leurs cordes sur la réduction des émissions de CO2 par la Chine et l'Inde qui considèrent que la situation actuelle est le résultat des pays riche et qu'ils doivent en conséquence payer.

Cette défiance, logique, est un fait historique qui marque le déclin de l'occident face à la montée des Orients.

Plusieurs signes montrent que cette tendance est inéluctable. Evidemment il y a la diplomatie Chnoise qui gagne en influence parce que c'est la Chine qui produit et entretient à crédit la consommation américaine, donc la croissance mondiale.

Il y a la crise profonde qui touche le monde de la finance, les fonds souverains apparaissants comme des fonds "sécurisés" alors que les fonds de pension et autres produits dérivés de la finance occidentale tombe en ruine dans une cascade de défaillances qui touche maintenant l'économie réelle.

Il y a les JO, et cette Chine qui va montrer son impérialisme en remportant un nombre record de médailles, qui interdit au président français de rencontrer le Daila Lama, même en tant que chef religieux.

Etrange époque, la zone Euro et sans doute les EtatsUnis vont entrer dans un cycle de stagflation, voir de récession qui va encore plus nous fragiliser aux yeux de monde.

Il y a la reconnaissance explicite par les membres du G8 que leurs promesses d'augmenter leur aide aux pays en voie de développement n'a pas été tenue, faute de disponibilités chez les Français dixit Sarkozy.

Les USA sont affaiblis après la guerre d'Irak, les Russes sortent renforcés de leur domination énergétique en Europe, ils maîtrisent les robinets du gaz!

L'inventaire n'a aucun intérêt de se poursuivre, les faits sont là, l'occident dans sa dépendanceénergétique baisse la tête, renonce aux principes des l'universalité des droits de l'homme pour sécuriser ses approvisionnements et ses débouchés.

L'Europe, sans gouvernance, faute de traité, n'est pas à même de peser alors même qu'elle en aurait les atouts.

Le monde n'est plus au main des entreprises "occidentales", ce sont aujourd'hui les entreprises chinoises et indiennes qui investissent et innovent, restructurent et développent.

La question clé est donc pour l'Europe et les Etats Unis de savoir quel rôle ils veulent et peuvent jouer alors qu'ils sont de plus en plus contestés...

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Peut-on refuser les calendriers des étrennes ?

Minecraft un jeu pour enfant qui propose des personnages d'Hitler

Faire de la politique sans étiquette : la République 2.0