Emploi salarié : un record à 16 667 900

Joli record pour l'emploi salarié français qui compte à la fin du premier trimestre 2008 16 667 900 salariés pour les entreprises de 10 salariés et plus.


L'enquête publiée par l'Unedic chaque trimestre met en évidence, encore une fois, la perte de vitesse de l'industrie dans l'emploi salarié, - 12 800 postes sur le 1er trimestre 2008 (-30100 sur 12 mois), qui est compensée par le dynamisme du secteur de la construction, et surtout l'incroyable dynamisme de la création de poste +270 000 de mars 2007 à mars 2008, le bilan pour 2007 fait état de 360 900 postes créés.

Une petite critique cependant sur ce rapport trimestriel, il ne détaille pas par taille d'entreprise l'évolution de l'emploi.

Par contre dans l'enquête annuelle sur l'évolution de l'emploi 2006, nous pouvons voir les évolutions de l'emploi par taille d'entreprise sachant qu'en 2006 il y a 1 565 220 entreprises ayant au moins un salarié.... et surtout constater que les plus dynamiques sont les entreprises de 10 à 19 salairés et celles de 50 à 99 salariés...., l'effet direct par le nombre d'emplois créés vient directement des petites entreprises, avec il est vrai des salaires moindre que dans les grandes.


Evidemment les statistiques, tout comme les bilans ne regardent que le passé. Pour 2008 et 2009, à quoi faut-il s'attendre?

Tout d'abord, l'INSEE prévoit une croissance de l'emploi salarié pour 2008 de 1,6% contre 2% en 2007 et 1,3 en 2006. Ensuite, si la construction ralentit, ce qui doit être le cas ne serait-ce que par la diminution du nombre de mises en chantier et la diminution du nombre de permis de construire (jusqu'à -20%), la croissance devrait être moins soutenu.
Enfin, les secteurs industriels qui ont encore connu de la croissance, Industrie Agro-Alimentaire, Aéronautique, Energie et Pharmacie/Parfum, souffrent de plus en plus du taux de change €uro / dollars et sont tentés par la délocalisation, seul le secteur de l'énergie ne devrait pas être touché par ce phénomène.

Au moins, ces statisitiques ont un mérite, celui de montrer que non seulement le nombre d'entreprises en France se développe, mais aussi que l'emploi salarié dans les entreprises se développe. Que par conséquent, le chômage a des raisons de baisser, qui ne sont pas que des radiations abusives, ni que des hordes de jeunes retraités fuyant leurs entreprises, mais bien des postes.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Peut-on refuser les calendriers des étrennes ?

Minecraft un jeu pour enfant qui propose des personnages d'Hitler

Faire de la politique sans étiquette : la République 2.0