538 voix et Jack Lang...

La réforme des institutions a donc été adoptée et selon son point de vue grâce à Jack Lang pour les uns, de justesse pour les autres et à cause de Lang et de la pression mise sur les députés de la majorité pour d'autres encore.

Evidemment le savant coktail est plus complexe, il y a d'abord le jeu politique des uns et des autres. Le PS et le Modem pensaient réussir à faire chuter Sarkozy sur cette réforme(tte). C'est vrai que d'un point de vue de l'attente exprimée par les socialistes et les démocrates cette réforme est faiblarde.

Cepedant elle a un mérite, indéniable celui-ci, de limiter le nombre de mandats pour un président de la République, ce qui permet de rétablir une forme d'alternance. Si nous nous réfferons aux régime Etats-Unien, la limite des deux mandats permet d'établir un contre pouvoir, une alternance plus régulière, dans un régime où le président dirige directement sa politique.

La France suit donc le chemin du présidentialisme, avec un contrôle renforcé du parlement, une alternance de la vie politique et s'éloigne de fait de la Vème, et séloigne aussi du parlementarisme pour renforcer le bi-partisme.

La victoire est totale, il n'y a pas eut de débat, les propositions étaient populaires car les Français aiment le régime présidentiel, et ils aiment qu'enfin ce régime soit un régime présidentiel plus démocratique plutot que de rester dans une présidence monarchique.

Finalement la vraie question est de savoir si un jour nous parviendrons à limiter le cumul et la succession des autres mandats pour éviter les dérives clientélistes locales....

Et Jack là dedans?

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Peut-on refuser les calendriers des étrennes ?

Minecraft un jeu pour enfant qui propose des personnages d'Hitler

#Balancetonporc : l'indispensable parole