Articles

Affichage des articles du juillet, 2008

Emploi salarié : un record à 16 667 900

Image
Joli record pour l'emploi salarié français qui compte à la fin du premier trimestre 2008 16 667 900 salariés pour les entreprises de 10 salariés et plus.


L'enquête publiée par l'Unedic chaque trimestre met en évidence, encore une fois, la perte de vitesse de l'industrie dans l'emploi salarié, - 12 800 postes sur le 1er trimestre 2008 (-30100 sur 12 mois), qui est compensée par le dynamisme du secteur de la construction, et surtout l'incroyable dynamisme de la création de poste +270 000 de mars 2007 à mars 2008, le bilan pour 2007 fait état de 360 900 postes créés.

Une petite critique cependant sur ce rapport trimestriel, il ne détaille pas par taille d'entreprise l'évolution de l'emploi.

Par contre dans l'enquête annuelle sur l'évolution de l'emploi 2006, nous pouvons voir les évolutions de l'emploi par taille d'entreprise sachant qu'en 2006 il y a 1 565 220 entreprises ayant au moins un salarié.... et surtout constater que les …

LME : auto-entreprendre une solution contre...

Image
La loi de modernisation de l'économie, la fameuse LME devrait produire un train de réformes pour booster notre économie.

Après la fin des 35 heures pour les cadres, c'est maintenant au tour du travail au noir que le gouvernement s'attaque en proposant de transformer le statut fiscal de la micro-entreprise (% de charges fixes pour un CA de 27 000 € pour une société de service) dans un nouveau concept celui de l'auto-entrepreneur.

Un auto-entrepreneur n'aurait pas à s'enregistrer comme entreprise et n'aurait pas de numéro de SIRET (pas d'inscription au registre du commerce, ni de l'artisanat, ni à l'Urssaf). Un auto-entrepreneur ce sera vous ou moi, chômeur, étudiant, employé, nous sommes tous des "auto-chefs" d'auto-entreprises en puissance, une seule condition ne pas dépasser le seuil de 32000 €uros pour les auto-entreprises de services et 80000 € pour les auto-commerces.

Cette solution est idéale pour que tous ceux qui ont une activi…

35 heures : les cadres au forfait dans la panade

Les cadres qui sont au forfait jour sont réellement dans la panade. Le projet de loi voté au sénat prévoit en effet que les cadres pourront voir leurs conventions négociées individuellement. Ainsi le forfait jour peut s'étendre à 235 jours contre 218 jours aujourd'hui, ne laissant plus au cadre de latitude de "repos", en dehors des WE (déjà courts pour certains grâce aux portables en tout genre). Bref même en RTT le cadre est joignable, au moins n'est-il pas sur le front.

Ce projet de loi est surprenant, il n'y a plus rien à comprendre. Les 35 heures existent encore, mais manifestement les cadres au forfait jour n'y sont plus soumis, ceux aux forfaits heures n'ont leurs supplémentaires relevées que de 10% (contre 25% pour les autres salariés).

Il apparait clairement qu'à nouveau un texte sur le "temps de travail" rompt l'équité entre les salariés.

Bon personnellement mon temps de travail est sur une convention d'heures, mais je ne p…

538 voix et Jack Lang...

La réforme des institutions a donc été adoptée et selon son point de vue grâce à Jack Lang pour les uns, de justesse pour les autres et à cause de Lang et de la pression mise sur les députés de la majorité pour d'autres encore.

Evidemment le savant coktail est plus complexe, il y a d'abord le jeu politique des uns et des autres. Le PS et le Modem pensaient réussir à faire chuter Sarkozy sur cette réforme(tte). C'est vrai que d'un point de vue de l'attente exprimée par les socialistes et les démocrates cette réforme est faiblarde.

Cepedant elle a un mérite, indéniable celui-ci, de limiter le nombre de mandats pour un président de la République, ce qui permet de rétablir une forme d'alternance. Si nous nous réfferons aux régime Etats-Unien, la limite des deux mandats permet d'établir un contre pouvoir, une alternance plus régulière, dans un régime où le président dirige directement sa politique.

La France suit donc le chemin du présidentialisme, avec un contrôle…

Dans la famille Sarko... je veux la photo de...

Image
Dans la famille Sarko vous pouvez demander, le père qui peint son fils, le fils qui imite son père, la femme qui chante, et bientôt sans doute d'autres membres de cette jolie petite famille moderne, passionnée par les médias, la communication et le jeu politique.

Certains critiquent le coté dynastique, mais peut on reprocher au fils de vouloir faire le métier de son père, si l'un et l'autre s'y accrochent par la passion politique, un drôle de virus néanmoins.

La politique, l'aurez vous remarqué, est un show de tous les instants. Cérémonies, représentations, interviews et petites phrases sont indispensables à la réussite politique.

L'avez vous remarqué, chacun réagit avec vigueur aux petites phrases, qui n'ont pourtant pas d'autres objectifs que de souder vos troupes en ironisant sur les faiblesses de l'adversaire et en descendant le débat au niveau du sentiment et non pas au niveau cartésien.

Faut-il le répéter les médias et les foules veulent de l'…

Gérard Mulliez une interview à lire

Image
C'est dans Challenge- le dernier numéro, mais aussi sur le site de ce magazine économique que vous pouvez lire une vision intéressante de l'entreprise par Gérard Mulliez le fondateur d'Auchan.

Cette interview, dont le titre est "La réussite, ça n'existe pas", montre à quel point Gérard Mulliez considère que les hommes sont responsables de ce qu'ils font.

L'entreprise n'est pas une vahce à lait pour ses fondateurs, au contraire, l'argent gagner sert à pérenniser l'entreprise. Sa fortune est le fruit du travail et surtout de la valeur de son entreprise, non pas des revenus qu'il s'accorde.

Ce patron qui chrétien est attaché semble-t-il à des valeurs fortes, à des valeurs morales, mais aussi à la discipline. L'argent ne semble pas l'effrayer, mais il est là pour vivre, pas pour exhiber, il est là pourl'entreprise d'abord, l'entrepreneur vient après. S'il ne gagne pas d'argent c'est qu'il s'est trom…

Modem : prendre du recul...

François Bayrou soumet au vote des adhérents du Modem, "un projet politique démocrate et indépendant", une sorte de quitus sur sa stratégie après un printemps où plusieurs contestations relayées sur ce blog, dont le manifeste pour un vrai centre, ont tenté de réveiller les centristes... En vain, Bayrou se prend pour De Gaulle, excusez du peu.

Revenons au projet, une page recto verso, qui rappelle que nous voulons changer la vie politique et sortir du bipartisme pour plus de pluralisme. La critique se fait aussi virulente sur le projet de Sarkozy et de son alignement "sur le modèle dominant dans la globalisation". FB appelle donc à une société créative, juste, durable, à l'équilibre des puissances et à l'adhésion démocratique. Bref, FB conduit un projet humaniste, dit-il.

En face pas d'autres contributions, à quoi bon, se compter?

Ce projet tient-il la route?

Tout d'abord, je l'ai déjà exprimé, mais j'y reviens il y a une évidente incohérence ent…

Bourse : vendre, acheter, attendre... crise après crise

Image
La crise boursière fera donc une fois encore la une des news de nos magazines et journaux de l'été.

Il y a un an la crise des subprimes qui était déjà pressentie depuis la fin 2006, faisait chuter les bourses mondiales qui entraient alors, pour une période encore longue, dans une baisse en cascades, crises après crises.

Vous le voyez sur le graphe, c'est l'évolution du CAC 40 sur les dix dernières années. Le pic des 6800 points est atteint en septembre 2000. La bulle internet éclate pour entrainer la bourse en mars 2003 à 2500 points.

Tout comme la bulle internet, la crise des subprimes n'est pas la cause de l'ensemble de la chute. Il y eut Enron, Worldcom puis le 11/09/01, et enfin la guerre en Irak qui ont poussé les bourses à la baisse sur toute cette période.

Aujourd'hui la crise se complète d'une explosion des prix de l'énergie et par une crise monétaire et financière en germe. Il est trop tôt pour dire jusqu'à quel niveau les bourses vont descendr…

G8 en 2008 : le pouvoir change de main

Image
C'est le fait le plus marquant de l'année. La rupture tant redoutée vient de se produire, les pays occidentaux sont renvoyés dans leurs cordes sur la réduction des émissions de CO2 par la Chine et l'Inde qui considèrent que la situation actuelle est le résultat des pays riche et qu'ils doivent en conséquence payer.

Cette défiance, logique, est un fait historique qui marque le déclin de l'occident face à la montée des Orients.

Plusieurs signes montrent que cette tendance est inéluctable. Evidemment il y a la diplomatie Chnoise qui gagne en influence parce que c'est la Chine qui produit et entretient à crédit la consommation américaine, donc la croissance mondiale.

Il y a la crise profonde qui touche le monde de la finance, les fonds souverains apparaissants comme des fonds "sécurisés" alors que les fonds de pension et autres produits dérivés de la finance occidentale tombe en ruine dans une cascade de défaillances qui touche maintenant l'économie réel…

Le G8 face à l'avenir

Image
Le G8 se tient une nouvelle et peut être dernière fois.

Non les révolutionnaires de tout bord n'ont pas gagné, la globalisation se poursuit, le G8 cet évènement qui réunit les 8 puissances occidentales les plus riches se retrouve dans une situation inédite, il ne peut plus réaliser ses "affaires" pour réguler au mieux l'économie en petit comité.

Globalisation oblige, Chinois et Indiens, Brésiliens et Saoudiens sont amenés à entrer peut être avec d'autres dans ce club de riches gouvernants.

La crise globale qui a démarré l'an dernier, oblige les occidentaux à accepter la nouvelle évolution qui se profile et quie fait mal. Le G8 n'a plus le pouvoir d'influencer la globalisation.

Jacques Attali disait ce matin que non seulement la globalisation n'a pas de pilote mais encore moins de cabine de pilotage. C'est un fait l'OMC reste bloquée dans des négociations indigestes et n'a pas de pouvoir de régulation direct, même si à terme c'est par l…

BBC France un exemple pour France Television UK?

Image
La BBC a annoncé le lancement de son site BBC France - www.bbcfrance.fr. Une petite et rapide visite s'est donc engagée et surprise, il ne s'agit pas d'un site d'information comme le site BBCworld ou bbcnews, mais d'un site de promotion de programmes réalisés ou co-réalisés par la BBC à destination des chaînes publiques et privées.

L'objectif est donc de promouvoir la marque BBC en France et de dire sur quelle chaine vous pouvez voir les Teletubbies, MI-5, ou des documentaires sur Diana. Certes je grossis un peu le trait mais c'est bien de cela dont il est question, d'une société qui doit commercer pour vivre.

Or je m'interroge très fortement. Comment sont financés les achats des programmes par les autres chaines. Sans doute par de la publicité... mais ça nous ne devons pas en parler...
Pour France Télévision il en sera de même. Avec un budget fondu par le retrait de la pub après 20 heures, il faudra qu'elle trouve d'autres sources de financeme…

UE : la lutte des taux...

Image
Aujourd'hui la BCE, dirigée par Jean-Claude Trichet, doit augmenter d'un quart de point à 4,25% son taux directeur.

A nouveau Nicolas Sarkozy s'en est violemment pris à la BCE et à son "aveuglement". Que reproche t'il? De privilégier le mandat de la BCE - maîtrise de l'inflation à 2% - aux dépends de la croissance.

En fait ce sont deux visions du monde qui sont différentes. Sarkozy pense en effet qu'il faut une politique plus proche de celle de la FED qui privilégie la croissance par l'endettement.

En effet des taux d'intérêts bas dans un contexte inflationnistes inciteraient les ménages et les entreprises à s'endetter donc à relancer la consommation et les investissements.

C'est évidemment ce que souhaite Sarkozy, qui mise sur une politique de consommation principal moteur de l'économie française, on l'a vu avec son paquet fiscal qui était censé donner de l'air à la croissance.

Mais si Sarko veut des taux d'intérêts bas, la…

UE : Pauvre Turquie

Image
Décidément il ne fait pas bon être Turc! L'acharnement mis par l'UMP pour lutter contre l'entrée de la Turquie dans l'Union Européenne est à la mesure des reniements de nos engagements.

L'élargissement aux pays de l'Est nous a fait mal puisque l'élargissement a été réalisé avant la réforme des institutions, ce qui fait que les décisions à 25, 26 27 sont de plus en plus difficiles à prendre.

Avec le non Irlandais, le traité de Lisbonne est mort, unanimité oblige, c'est la loi tant que les règles n'auront pas changé... pour aller vers une majorité plus qualifiée il faut donc passer de Nice à Lisbonne...

Les citoyens européens reprochent à l'UE à la fois de ne pas être assez démocratique et à la fois de ne pas respecter suffisamment les nations.

Or pour plus de démocratie en Europe il faut déléguer plus de pouvoir à l'UE, ce que les peuples refusent avec par exemple ce droit idiot de laisser un seul pays, la France, mettre un veto à l'entrée …

Sarkomaniacs, Sarkosomniacs, Sarkophobes...

Image
Nouveau "buzz" internet avec la vidéo diffusée par tous montrant Sarko en plateau avant une émission s'en prendre à un pauvre mais malpoli technicien.

Bien, vous n'avez rien à faire et vous dormez mal à cause de Sarkozy vous pouvez alors la regarder, sincèrement c'est un mauvais buzz et encore une fois une réaction épidermiques des Sarkophobes...


Et il faut le savoir cette émission a fait un tabac arrivant en tête des audiences sur ce créneau horaire et 25% de part de marché... Ca ne laisse pas indifférent.

En attendant nous avons perdu le temps de parler de l'Europe et de France Télévision, mais peut être gagnerons nous de l'audience avec ce buzz...