Tian'anmen torche d'espoir et d'illusions?


1989, année du bicentenaire de notre révolution, célébration de la prise de la Bastille et fin des régimes monarchiques. 4 juin, la révolte se termine par un bain de sang.

31 mars 2008, la flamme Olympique d'Athènes est arrivée pour Pékin et la place Tian'anmen.

J'ai le souvenir glacé des évènements de 1989, voir aujourd'hui le Tibet manifester et tomber dans la violence est inquiétant.

Alors je ressors ce que j'avais écris il y a presque 20 ans maintenant, et tant pis pour ce que j'ai écris, c'est évidemment pas assez travaillé.

Mille Neuf Cent Quatre Vingt Neuf

Miracles et désespoirs cette année encore
Inévitables bains de sang
La liberté ou la mort,
Liberté de crever en rang,
Egalité devant les balles du sort

Nouvelle roue, mêmes joueurs,
Etats autoritaires chancelants
Unis par les combats sanglants
Feu, feu! Morts aux troubleurs.

Culbute au fond d'un trou
Eruption de tous les fous
Nouvelles sont les donnes
Tout peuple, la liberté, chantonne

Quoi? un bicentenaire?
Une révolution avec des révolutionnaires,
Avec ses têtes coupées
Tranchées nettes à la guillotine
Regardez ces enfants qui trottinent
Egalité, Fraternité, Liberté et Décapités

Vois la mort vous a sauvé
Imagines si ces têtes n'étaient tombées?
Ne verrais-tu encore qu'un idéal?
Grattifions ces morts sans pierre tombale
Tous morts sans liberté

Nous aussi nous voulions la liberté
Et ensemble un monde meilleur
Une fois pour toute en finir de pleurer
Faute d'avoir compris que tout est leurre

En 2008, la fête du sport, l'esprit de la compétition, mais encore une fois business et politiques seront à Pékin pour ces jeux. Nationalisme, patriotisme chinois, l'objectif est de finir première nation médaillée pour montrer l'ascension de la Chine. JO évènement planétaire aux méga recettes publicitaires, sur un marché en plein expansion.

Une grande course aux médias est en jeu, faire pression tant que les jeux sont là, avec comme risque majeur, de voir en septembre la Chine revenir à la "normale". Mais que faire?

Le boycott est une solution pacifiste, mais pas idéale, y aller et refuser de participer aux cérémonies d'ouverture (ou d'allumer sa télé) peut être aussi un signe fort (mais mesurable?).

Dans tous les cas si répression il y a nous n'en serons pas les victimes, et c'est une lourde responsabilités pour tous.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Peut-on refuser les calendriers des étrennes ?

Minecraft un jeu pour enfant qui propose des personnages d'Hitler

Faire de la politique sans étiquette : la République 2.0