Petit tour électoral

Comme les municipales battent leur plein de résultats profitons en pour faire un petit tour électoral.


Je ne reviendrais pas ni sur les élections de Juppé, Collomb ou de mon maire Alésien, Max Roustan, mais plutôt sur la demi surprise socialiste : Zappatero. Alors que les derniers sondages semblaient indiquer que la droite était en mesure de reprendre le pouvoir, c'est le gouvernement sortant qui remporte les élections législatives, et ce malgré une très forte pression sur la politique de régularisation des immigrés.

Cependant l'Espagne poursuit son développement et Barcelone est devenue une région économique puissante et attractive. L'arrivée de nouvelles personnes sur un territoire créée de la richesse, et donc de la croissance, toute les zones qui ont un solde démographique positif et dynamique le constatent.

Autre point, les primaires aux USA se poursuivent et Obama conserve la tête en nombre de délégués avec 1,527 délégués contre 1,428 pour Clinton.
Les mauvaises langues, mais ont-elles torts, disent que cet interminable duel garantit à Mc Cain son élection à la présidentielle, ce dernier pouvant travailler sa campagne pendant que les deux autres continuent de s'écharper. Cela nous rappelle un peu la primaire des socialistes à la fin de 2006... Bill, Clinton évidemment, promeut l'idée d'un ticket Hilary / Obama, on sait jamais.

Ensuite, au Pakistan la victoire des deux partis opposés à Musharraf a finalement abouti aujourd'hui à une coalition qui semble être le fruit de longues discussions. Le futur nous dira s'il sagit d'une coalition à l'Allemande, c'est à dire relativement stable, ou bien au contraire d'une coalition à l'Italienne, c'est à dire très éphémère.

Je ne vous parle pas non plus de la Malaisie, on y votait aussi, mais si je fais le tour du monde des élections cela ne vous intéressera pas.

Alors pour finir retour en France.

Les élections actuelles sanctionnent-elles le pouvoir?

La réponse n'est pas tranchée. Tout d'abord les enjeux sont locaux, et si certains résultats sont affectés par une certaine grogne c'est plutôt par l'abstention, favorisant l'opposition, que cela s'est manifesté. Les maires sortants sont jugés sur leur personnalité, leur bilan et leur projet, tryptique habituel. Pour les cantonales? Au fait vous les connaissez vos candidats?

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Peut-on refuser les calendriers des étrennes ?

Minecraft un jeu pour enfant qui propose des personnages d'Hitler

#Balancetonporc : l'indispensable parole