Propagande et politique...

L'hommage voulu par Nicolas Sarkozy à Guy Môquet s'est transformé en propagande, provocant la polémique.

Car la polémique tient de ce que le Président a souhaité faire de Guy Môquet un usage de propagande, imposant aux enseignants de lire dasn les lycées cette lettre, certes pleine d'émotions, mais une lettre personnelle d'un jeune homme qui donne sa vie à son pays, à ses croyances.

Utiliser les morts, les héros dans la politique est chose courante, de la Miterrandie au Gaullisme, les héros des différentes formations politiques sont utilisés, il en fut de même au PCF avec tous ses combattants morts lors de la dernière guerre au sein de la résistance.

Pourtant amener la propagande, utiliser l'hommage à l'école comme arme politique et dire que ceux qui ne rendent pas l'hommage sont irrespectueux, sous-entendus des mauvais Français, montre à quel point ce gouvernement dérive dangereusement dans un nationalisme et une forme de racisme nouveaux.

Faut-il rappeler que les Tests ADN, ne sont que l'illustration de cette dérive. En effet, l'amendement Mariani qui est maintenant amendé, n'a quasiment plus de portée, il sera utilisé au cas par cas selon l'humeur de juges et leurs moyens financiers (ce qui devrait normalement liliter l'usage de ce type de tests).
Mais coûte que coûte parce que la symbolique est forte, parce que cela marque l'électorat, que cela permet de communiquer, le gouvernement maintient la version édulcorée.

Nationalisme, c'est certain aussi, ce n'est pas l'Europe qui sort victorieuse du nouveau traité européen, non la communication officielle fait la part belle aux qualités diplomatiques de la France et de son Elysée dans la concrétisation de ce nouveau traité.

Propagande et politique, voilà un beau sujet pour le bac de philo...

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Peut-on refuser les calendriers des étrennes ?

Faire de la politique sans étiquette : la République 2.0

Pétition : En 2017 abstenez vous pour ré-inventer la démocratie