L'économie positive.... pour être citoyen



S'il faut lire quelque chose sur l'environnement en ce temps de Grenelle je conseillerai volontiers de lire le livre blanc réalisé par l'Agence Becitizen. A quelques jours de la sortie d'un nouveau livre et du démarrage d'un forum "reparerlaplanete.com" (le 26 octobre), l'économie positive allie réalisme (la décroissance est une utopie quand plusieurs milliards de personnes souhaitent accéder à notre niveau de vie) et un petit brin de folie puisqu'il faut quand même faire évoluer les mentalités de manière très rapide pour éviter le dérapage climatique.

Tout part évidemment du constat que le climat change, je ne peux pas reprendre ici le catastrophisme ni l'usage du marketing de la peur, mais ceux qui comme moi ont des enfants quand ils se projettent dans l'avenir en pensant au climat peuvent avoir des sueurs froides pour leur descendance, c'est évident on ne peu pas imaginer que ses enfants disparaissent ou souffrent à cause de nos erreurs, que l'on soit encore vivant soit même ou mort.

Le premier "pilier" de l'économie positive consiste, rien moins que cela, à restaurer le climat en visant un seuil de gaz à effet de serre à 380 ppm contre les 450 ppm actuellement visés...

Le deuxième pilier concerne la sécurisation des énergies et surtout le renouvèlement des sources d'énergies qui concerne évidemment les énergies renouvelables et les questions réelles qui se posent avec les bio carburants dont l'usage de produits agricoles à d'autres fins que de nourrir la planète....

Le troisième pilier concerne un objectif aussi important qui est de recréer la biodiversité. Le réchauffement climatique entraine la disparition de milliers d'espèces à court terme (de même que la "sur-population") et il est indispensable de préserver et d'entretenir la biodiversité comme le fait par exemple l'association Kokopelli avec les semences naturelles...

Si l'on se penche par ailleurs sur un rapport Américain sur le climat "Tackling Climate Change in US", le constat est là aussi assez simple pour identifier les pistes pour réduire de manière sensible les consommations d'énergies puisque les 3 principaux postes d'émission de GES aux USA sont les bâtiments(40%), les transports et les industries (30%).

Les mesures sont donc à prendre sur les procédés constructifs (vers les maisons passives ou à énergie positive), des transports plus propre hybrides ou autres et une consommation moindre dans l'industrie via la cogénération.

On le voit rétablir le climat peut créer un environnement positif pour le développement économique... C'est à nous, consommateurs, salariés, patrons, politiques, de jouer et de redevenir citoyen du monde.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Peut-on refuser les calendriers des étrennes ?

Minecraft un jeu pour enfant qui propose des personnages d'Hitler

#Balancetonporc : l'indispensable parole