Water Music


La musique de l'Eau, Water Music, c'est le titre d'un livre de 1981, je vous l'avais dit je suis en retard sur les rentrées littéraires, c'est en fait un grand classique de la littérature contemporaine un livre de TC Boyle qui est classé au même niveau que Cent ans de Solitude de Gabriel Garcia Marquez.

Mungo Park, malgré son drôle de prénom, est anglais, un homme blond et grand qui ne rêve que d'exploration et en particulier l'exploration de sa vie : descendre le Niger pour trouver son estuaire. Water Music c'est évidemment l'appel de ce fleuve Niger.
Ned Rise lui n'a pas de chance dans l'Angleterre du début du 19ème, arnaqueur professionnel sa vie bascule à chaque rencontre.

Ces deux là sont voués à se retrouver, Mungo à la fois héros qui se construit un destin et anti-héros, que l'on aimerait pour sa naïveté et que l'on déteste pour sa prétention et ses emportements, et Ned Rise un héros sans destin que l'on aime pour son abnégation et pour son seul objectif survivre.

Difficile fut le démarrage de ce livre, offert l'an dernier, mais une fois plongé dans la romance de l'Angleterre de la ville et des champs et ce Niger hostile, on se prend à traverser avec Mungo de Londres à Tombouctou l'histoire. Ne rêvez pas l'amour y est maltraitée, les hommes y sont pas très grands mais très hommes, les destins sont étranges et un peu dérangeants.

C'est un livre à lire, pas une ride, et de très bonne qualité.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Peut-on refuser les calendriers des étrennes ?

Minecraft un jeu pour enfant qui propose des personnages d'Hitler

#Balancetonporc : l'indispensable parole