Le Nouveau Centre et le Modem

Je viens clore une fois pour toute (auprès de vous chers lecteurs) le "débat" sur le nouveau centre et le modem.

Le Nouveau Centre c'est ce parti lié à l'UMP, dirigé par Hervé Morin, minsitre de la Défense qui regroupe tous les anciens amis de François Bayrou.

Un petit groupe, à la tête duquel Hervé Morin est, et qui avait négocié durant la présidentielle ce ralliement à la cause Sarkozyste. Ralliement négocié par des réunions "secrètes" bien avant le premier tour.

Etrange alors que ce même Morin fut au conseil national de l'UDF quand son collègue Gilles de Robien expliquait ce qui se passerait si jamais Bayrou n'allait pas au second tour. Gilles de Robien a lui conservé sa ligne et n'a jamais trahi, il avait sa vision du Centre, celle reprise par le nouveau centre aujourd'hui, vision que je ne partage personnellement pas mais que je respecte. A contrario aucun respect pour Morin et ses acolytes qui ont préféré la certitude de l'alliance classique avec l'UMP (remarquez que certains députés n'avaient pas voté la censure contre le gouvernement de DDV quand Bayrou le fit).

Le Nouveau Centre m'a contacté évidemment, mais si j'avais voulu être dans la majorité et soutenir Sarkozy, je le dis j'aurais suivi soit Gilles de Robien, soit Borloo au PR, bref, je me serais épris d'une stratégie claire.

Eux ont préféré suivre le "chef" Bayrou pour mieux négocier. Tant mieux pour eux, c'est leur histoire, une petite histoire de rien du tout, l'histoire d'avoir l'illusion d'en être.

Le Modem sort du centre, du centrisme pour se positionner dans une alternative positive à la déliquessence de l'opposant PS qui incarne la sociale démocratie par son aile "droite". Le Modem, n'est ni gauche ni droite, c'est le Mouvement Démocrate, belle formule plus forte à mon sens que la formule du nouveau centre (qui décidemment n'est pas là où il devrait être). La rupture est enfin consommée elle le sera sans doute définitivement avec le congrès fondateur du Modem le 25 novembre prochain.

Municipales, les voilà qui arrivent. Quelle Stratégie alors pour tous ceux qui sont sortis de l'UDF et de leurs anciennes alliances? Certains, les plus anciens partiront. Tous ces jeunes impatients et idéalistes sont effrayants.

D'autres seront pris entre deux feux, d'une part le feu de l'alliance avec un bon maire et d'autre part le feu de militants qui voudront voir des listes autonomes.

Pour des municipales, il faut clarifier localement les choses le plus tôt possible. Le pragmatisme sera parfois de rigueur. Toute une nouvelle jeunesse politique doit se former à le gestion municipale. Les alliances sont donc utiles, parfois elles seront interdites peut être même par l'UMP, voir par le PS, dans ce cas pas de probléme nous saurons à quel point nous sommes haït.

Dans de nombreux cas les alliances se feront (fautes de candidats compétents et disponibles en nombre) ou simplement parce que les "adversaires" d'hier sont compétents et efficaces et que l'intérêt n'est pas le pouvoir pour le pouvoir mais bien d'avoir le pouvoir d'agir pour sa ville.

Commentaires

  1. Le Nouveau Centre est dans une logique claire : celle de l'alliance constructive plutôt que l'opposition systématique imposée par Bayrou. Cette ligne fut longtemps celle de l'UDF. Elle a toujours fonctionné. Bayrou en revanche a bouleversé sa ligne. Il l'a abandonné pour rejoindre ses militants à défaut de les convaincre à le rejoindre. C'est bien le moyen le plus rapide me direz-vous, de se constituer une base militante pour 2012. Je me demande seulement où sont passées ses convictions de chrétien démocrate... Décevant le MoDem !

    RépondreSupprimer
  2. www.max-kadablog.blogspot.com

    RépondreSupprimer
  3. Max,
    Les hommes (les députés en l'occurence) qui constituent le nouveau centre ont eu un comportment innaceptable.
    Ils avaient le choix de faire le partenariat constructif avant l'élection présidentiel en suivant Gilles de Robien.
    Deux convictions s'affrontaient, celle de Bayrou qui je crois a bien analyser le mouvement de fond qui se dessinne avec l'affaiblissement idéologique du PS et celle de GdR qui lui a analysé très bien aussi le risque de voir des adhérents et élus partir car habitués à vivre avec le RPR / UMP.

    Au demeurant la manière dont Hervé Morin a tenté de faire financer le NC est absolument scandaleuse.

    Enfin concernant Bayrou il a clairement verrouillé le pouvoir de l'UDF pour conserver ce parti et créer le Modem, mais cela est finalement le lot de tous les présidentiables de Mitterand à Sarkozy.

    Cordialement,

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont de la responsabilité de leurs auteurs...

Posts les plus consultés de ce blog

Peut-on refuser les calendriers des étrennes ?

Minecraft un jeu pour enfant qui propose des personnages d'Hitler

Faire de la politique sans étiquette : la République 2.0