DSK au FMI : le risque du scandale?

Faut-il ou non relayer cette information?

Mon point de vue est sans importance pour certains, d'autres le diront méchamment c'est mal de colporter de telles nouvelles.

Oui c'est pas très propre, c'est un risque, mais après la séparation cachée de Royal et Hollande qui explique mieux pourquoi la campagne ne pouvait pas être gagnée ainsi (les rumeurs sur les relations extra conjugales du couple n'étant alors pas infondées?) et comme l'explique l'auteur des lignes ci-dessous, le journaliste à Bruxelles de Libération Jean Quatremer sur son blog, la France ne peut pas se payer un nouveau scandale dans une institution internationale voilà les propos copiés et collés du blog (le reste de l'article est en plus excellent) :

Le seul vrai problème de Strauss-Kahn est son rapport aux femmes. Trop pressant (et non pressent, j'ai vérifié), il frôle souvent le harcèlement. Un travers connu des médias, mais dont personne ne parle (on est en France). Or, le FMI est une institution internationale où les mœurs sont anglo-saxonnes. Un geste déplacé, une allusion trop précise, et c’est la curée médiatique. Après Jacques Attali et ses goûts somptuaires qui lui ont coûté la présidence de la BERD, la France ne peut pas se permettre un nouveau scandale.

No comment

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Peut-on refuser les calendriers des étrennes ?

Minecraft un jeu pour enfant qui propose des personnages d'Hitler

#Balancetonporc : l'indispensable parole