Articles

Elections : prendre du recul avec André Comte-Sponville

Image
A quelques jours du scrutin majeur des présidentielles, vous êtes nombreux encore à vous poser des questions sur vos choix en matière de vote. Peut être même vous doutez, changez d'avis douze fois par jour, vous vous abstenez, puis non vous allez voter, puis non.

Bon je n'ai pas de recette miracle, mais quand même cette affaire est sérieuse et mérite que chacun prenne le temps de mûrir sa décision.
Pour cela plusieurs méthodes :

lire tous les programmes, lire la presse et les comparateurs de programme, lire les sondages, ne surtout pas lire les sondages, philosopher sur la vacuité des politiques, attendre le dernier moment et jouer le bulletin à plouf plouf.

Je vous propose pour faire votre choix de prendre du recul, non pas en regardant les programmes, mais en prenant du champs, de la perspective, de la hauteur vous aérez un peu les neurones avec une interview d'André Comte-Sponville intervenant pour les clubs APM qui revient sur sa thématique préférée : Politique, entrep…

Présidentielle 2017 : destination Macron

Image
C'est le 1er avril et pourtant, et pourtant, ce dernier sondage d'Odoxa va encore faire bouger les lignes. Hamon n'est plus qu'à 8%, à seulement 3 points derrière il y a Dupond Aignan, autant dire que la campagne du vainqueur de la primaire est un désastre. Il a demandé à Mélenchon de se rallier mais au train où il va, on s'attend à ce que Hamon disparaisse à tout moment de la campagne jetant le PS au fond du trou. Dans 3 semaines nous serons devant nos bulletins de vote, nous ne pouvons pas nous contenter de faire un choix uniquement sur le profil du candidat ou d'une dynamique. Cela fait longtemps que nous attendons une recomposition de la scène politique nationale, mais que chaque fois l'alternance gauche droite a fonctionné alors même que certains clivages se sont fortement déplacés. Le 23 avril, une possibilité nous est offerte d'amener au deuxième tour 2 des 4 candidats qui se détachent des autres pour 6 possibilités : Macron / Le Pen - pour le m…

Alerte : "dézingage" politique pour une crise institutionnelle

Image
La présidentielle 2017 ne ressemble à aucun autre, les 2 mois d'ici l'élection s'annoncent comme le paroxysme d'une vengeance électorale hors norme, que dis-je d'un dézingage électoral en règle. D'habitude les coups de théâtre sont orchestrés par les acteurs eux-mêmes et les rebondissements électoraux sont finalement peu fréquents. Avec les primaires nous assistons à un jeu beaucoup plus surprenant qui consiste à dégager ceux qui sont ou ont été aux manettes, ceux qui ont composés avec un appareil politique structuré. Finalement, les seuls qui peuvent être surpris, et encore, sont les hommes et femmes politiques qui n'arrivent plus à sortir le corps électoral et abstentionniste d'un sentiment du tous pourris.

Nous sommes le 6 mars, François Fillon risque à tout moment de ne plus être le candidat de la droite et un peu du centre. La droite risque de ne pas être au 2nd tour de la présidentielle.

L'important n'est pourtant pas là. L'important c…

Vidéo : "J'ai pas voté"

Image
Retour avec ce documentaire sur l'abstentionnisme et la crise de nos démocraties représentatives, je vous invite à faire comme moi, oeuvre de déconditionnement.

Je ne sais pas quel est le meilleur système mais l'analyse présentée ici est bien la cause de mon choix de militer pour l'abstention. Car à l'opposé des abstentionnistes d'antan, les abstentionnistes d'aujourd'hui sont fortement politisés. En Islande, Ontario par exemple le tirage au sort fait son retour...

Que se passe-t-il si tout le monde vote blanc ou s'abstient ? Le système s'écroule. Si l'on prend compte de l'abstention aux législatives de 2012, seuls 17 députés sur 577 sont élus à la majorité. Les autres ne franchissent pas la barre des 50% du corps électoral.

Enfin, les cadres 16% de la population représentent 81% des élus à l'assemblée nationale. Et on ne parle pas là de la démocratie européenne !



Affûtez vos arguments, que pensez vous de ce reportage ?

Visa d'or : les migrants "récompensés", Aris Messinis un humaniste récompensé

Image
Visa pour l'image s'est terminée par la remise d'un visa d'or au photographe Aris Messinis, si l'on en croit le journal le monde (car non, je ne me suis toujours pas rendu au célèbre festival de photo journalisme) cf : article du Monde.
Aris Messinis est photographe pour l'AFP, les coulisses de son travail sont publiées ici : https://making-of.afp.com/scenes-de-guerre-en-zone-de-paix et le thème des reportages concerne les migrants qui arrivent en particulier sur l'île de Lesbos, dont les 4 photos sont présentées dans cet article.



Cette actualité fait écho à la publication il y a un an de la photo du petit Alyan qui avait marqué l'opinion (cf article du Figaro)  et provoquer sous forme de feu de paille un élan appelant à l'accueil des réfugiés.
En fait mon expérience a montré très vite qu'il y a un refus, une peur qui s'est emparée, y compris dans des villages loin de ces évènements, de faire face au problème, d'en parler même, d'év…

Abcédaire d'un été agité

Image
R comme Rentrée La rentrée est de retour, marronnier par excellence, nous n'échapperons pas aux conseils pour bien préparer les enfants à leur retour dans l'école, ni aux trucs et astuces pour mieux retrouver ses collègues et son patron au bureau.


B de Bataclan à Burkini Bon d'accord c'est la rentrée et une nouvelle ligne droite se prépare. Rentrée syndicale, rentrée politique, des primaires primaires, des rentrées littéraires, des élections américaines et un retour un an après le 13 novembre au Bataclan. Un nouvel attentat serait dans la séquence des primaires une nouvelle victoire des terroristes, je ne souhaite évidemment qu'une chose que cela n'arrive pas. 
Sur la côte d'Azur une forme d'hystérisation est à nouveau apparue durant l'été. Le Burkini est venu défier les lois de la raisons. Réactions sur réactions à chaud, sans recul, sans retenue. Il faut dire que l'attentat de Nice a échauffé les esprits. 
A pour Amalgame et Arrêté Quand les esprits…

Pétition : En 2017 abstenez vous pour ré-inventer la démocratie

Image
Le 23 avril 2017, je n'irai pas voter Le 7 mai 2017, quelque soit le scénario, je n'irai pas voter Bien avant 2002, le diagnostic était posé. La démocratie ne fonctionne plus correctement. Cela est vrai aussi bien en France qu'aux USA en passant par le Royaume-Uni ou la Turquie. Notre système ne fonctionne plus car il est géré par une classe politique professionnelle formée par des partis dont la vie entière tient de leur business électoral. Tout comme la profession des chauffeurs de taxi fait tout ce qui est en son pouvoir pour maintenir son modèle économique, la classe politique ferme les portes aux initiatives populaires. Alors même que nous avons besoin de ré-inventer la démocratie dans un monde en mutations rapides, la vague mondiale de terrorisme semble justifier l'arrêt de toute initiative pour mettre en place une nouvelle constitution, et favorise de fait l'accès aux pouvoirs à de nouveaux autocrates. Une nouvelle démocratie c'est donner naissance à un…